La société VAYLON a développé le Pégase, un concept de voiture volante tout-terrain capable de décoller et d’atterrir n’importe où, notamment en dehors des aérodromes sur des terrains non préparés. Pour garantir aux utilisateurs le meilleur niveau de sécurité, la qualification du système Pégase était nécessaire. Seulement, il n’existait aucun cadre réglementaire pour le faire.

Pour y parvenir, VAYLON a officialisé un partenariat avec SOPEMEA (filiale du groupe APAVE) et APAVE AEROSERVICES lors du dernier salon Eurosatory. SOPEMEA et APAVE AEROSERVICES apportent leurs expertises et une approche adaptée et globale dans le processus de certification du Pégase face aux procédures et réglementations aéronautiques européennes.
Le Pégase est une solution de mobilité innovante capable de se déplacer rapidement au sol ou dans les airs, de manière autonome et dans toutes circonstances : manque d’infrastructures routières, catastrophes naturelles (tremblement de terre, inondation), obstacles naturels (rivières, falaises, dunes…).

Véhicule aéromobile multifonction à faible coût horaire, le Pégase s’adresse principalement aux pays en voie de développement et en manque d’infrastructures routières, pour des applications comme la surveillance aérienne de parcs nationaux et la lutte anti-braconnage, l’acheminement par la voie des airs de denrées ou médicaments dans des zones isolées pour les ONG ou la sécurité civile.

Après un an d’accompagnement, VAYLON a rencontré l’EASA (L’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) le 13 juin 2019 dans la démarche d’une pré-application à l’obtention de la certification du Pégase. Les résultats de cette rencontre laissent présager l’obtention d’une certification dès le début de l’année 2020.

Pour le projet Pégase, l’obtention de son Certificat de Type (CT) permettra d’offrir à ses utilisateurs un certificat de navigabilité international, garantissant un cadre d’exploitation à l’aéronef en termes de définition technique, formation, maintenance et opérations.

Cette étape permet de renforcer l’offre commerciale de VAYLON auprès de ses prospects, tels que par exemple le Programme Alimentaire Mondiale (ONU) ou les parcs nationaux africains (Gabon, Botswana) avec lesquels des échanges avancés sont en cours et ont, d’ores et déjà, fait l’objet d’envois de lettres d’intérêt pour l’acquisition de plusieurs aéronefs.